Diététichat 2.0, dernière MAJ sur la diététique féline.

Diététéchat 2.0 , un blog sur la diététique féline accessible à tous.
by Philippe BERNARD

Un point de vue « contrarian » sur la diététique féline.

L’ouvrage du professeur Roger Wolter, Diététichat, se voulait accessible au plus grand nombre. Depuis, la diététique féline est demeurée une discipline hermétique et délaissée tant par les scientifiques que par les vétérinaires. Les premiers, employés par les grands pôles de recherche comme Waltham (groupe Mars), orientaient plutôt leurs recherches sur le créneau porteur de l’alimentation du chien. Les seconds n’avaient pas d’autre choix que de suivre la « bonne parole » des premiers, qui leur distribuaient comme un précieux missel les fiches techniques détaillant les bienfaits de leurs « aliments vétérinaires » (vendus sur prescription). Il n’y avait aucune autre référence scientifique susceptible ne renforcer leur objectivité.

Il a fallu attendre le début des années 2000 pour que paraissent les premiers articles indépendants bousculant l’establishment diétético-industriel, et notamment l’article de Debra L. ZORAN, « The Carnivore connection to nutrition in cats », JAVMA, 2002. On redécouvrait ce que l’on se plaisait à évoquer de tout temps (sans s’en convaincre):  le chat n’est pas un petit chien.

Diététichat.info s’inscrit dans ce courant de pensée, mais ne s’adresse pas pour autant à des experts. Ainsi, mon positionnement sur la diététique féline sera très souvent « contrarian » par rapport à l’immense majorité de mes confrères et consoeurs vétérinaires. En quoi mes conseils valent-ils plus que les leurs? Je vous  laisserai en juger.

dietetichat.info, un blog où trouver tous les ingrédients de la diététique féline 2.O.
« Diététichat…Y-a plein de recettes sympa ».

Qui je ne suis pas?

« Qui sommes-nous », c’est la rubrique incontournable des sites web, je préfère commencer par vous détailler ce que je ne suis pas, et ne serai pas:

  • Je n’appartiens par au sérail universitaire. Aussi,  je ne vous servirai pas de cours indigestes… parfois roboratifs.  Par souci de simplification, je traquerai tout CHAT-rabia, même si certains articles manqueront parfois de clarté. De même que je laisserai les conseils « gnangnans » aux autres … sites Web.
  • Je ne suis pas non plus un gourou. Aussi, je ne vous servirai pas de sermons moralisateurs et culpabilisants. Pas de prêchi-prê-CHAT.
  • Je ne suis pas non plus un pamphlétaire qui, du bon mot au brûlot, cherche à discréditer l’ensemble de l’industrie du Petfood, … même si parfois, il convient d’appeler un CHAT un chat, et dire haut et fort que « c’est d’la m… » ( pensée pour J.P. Coffe). J’assumerai donc ma liberté de ton, sans pour autant verser dans la critique systématique.
  • Je ne suis lié à aucune autre entreprise que moi-même. Je n’ai aucun conflit d’intérêt … pour l’instant.

Qui je suis?

  • Un vétérinaire spécialiste des chats exerçant à Paris.
    Une patiente, Noisette.

    Je suis au service des chats… ma chatte Nahéma, et mes patients.  J’exerce comme vétérinaire en pratique exclusivement féline depuis près de 10 ans, après 20 années en «canine  classique».

  • Je suis titulaire d’un C.E.S. de Diététique Canine et Féline.

 

  • Je suis gourmand comme un chat, et j'aime aussi cuisiner pour ma chatte.
    Nahema, une impatiente.

    Je suis « Gourmand comme un chat », et j’aime cuisiner pour mes proches… et pour ma chatte, qui accourt dans la cuisine lorsqu’elle m’entend affûter les couteaux pour découper sa viande.

Ma réelle expertise dans le domaine de la diététique féline, je l’ai acquise sur le terrain. Quand j’ai tenté l’aventure de ne plus soigner que les chats, je pensais faire profiter à mes patients des avancées galopantes de la médecine vétérinaire féline. Mais force est de constater que les attentes de leur propriétaires se trouvaient ailleurs: « comment nourrir mon chat ?» Et cette question était d’autant plus pertinente qu’après cette décennie à servir les « chats des villes », je peux affirmer que bon nombre de leurs maladies sont plus ou moins directement imputables à leur alimentation.

Diététichat 2.0, une (r)évolution…

Aussi, je souhaite vous faire partager mes convictions, éveiller votre sens critique, et réveiller votre bon sens. Pour cela, je vous fournirai une boite à outils simplifiée, afin que vous puissiez vous forger une opinion éclairée sur la question: « comment MIEUX nourrir mon chat ». Vous avez peu de temps pour affiner vos connaissances dans le domaine, ou compulser toutes les informations de tous les sites internet de la planète. Vous avez besoin de réponses simples pour conforter votre mental culpabilisateur qui vous rappelle:

« Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé  » (Antoine de Saint-Exupéry).

J’aurais pu résumer ce blog à l’énoncé des trois notions fondamentales de la diététique féline, mais pour mon plaisir et j’espère le vôtre, j’ai tenu à développer un peu. Ainsi, au fil des articles, je vous détaillerai, je vous illustrerai et je vous démontrerai l’importance de ces trois points. Je les ai regroupés sous un acronyme évocateur: la méthode g.u.E.P.A.R.D.. Paradoxalement, elle ne concerne pas le félin vivant dans les steppes africaines, mais le chat d’intérieur. Dietetichat.info sera certes une évolution, pas encore une révolution. 

… mais aussi une philosophie.

Le risque avec les  idées clés en main, c’est de se trouver aux prises avec une idéologie de pensée délirante.  Science et idéologie sont des soeurs ennemies. Pour distinguer l’une de l’autre, on dispose de trois critères: l’idéologie explique trop, l’idéologie néglige les faits et s’auto-justifie, et l’idéologie cherche davantage les coupables qu’à expliquer. Je serai vigilant à m’appliquer ces principes à moi-même.

Malgré cela, mes propos ou mes positions vous sembleront peut-être exagérés. Il est même probable que d’autres après moi prouveront qu’ils étaient erronés ou obsolètes. Cela a été le cas pour tous les courants philosophiques. Car c’est bien le sujet! En vous exposant ma manière de voir les choses, le « style de vie » que j’entrevois pour le plus grand nombre de nos chats, je souhaite vous faire adhérer à ma philosophie, que je pense actuellement être la meilleure pour leur bien-être.

Comment? En faisant du mieux possible avec ce qui existe déjà, à la lumière de ce que l’on ne vous dit pas (toujours). J’essayerai de faire preuve de pragmatisme, sans sombrer dans le rigorisme orthorexique, que s’imposent déjà à eux-mêmes bon nombre d’humains… un pragmatisme intégrant les contraintes économiques et sociétales du plus grand nombre d’entre vous. Ce sont les ingrédients de la diététique féline 2.O.

Enfin, je ne vous cache pas qu’en point de mire, j’aspire dans le futur à vous servir sur un plateau une autre évolution,un nouveau paradigme: la diététique féline 3.0 .

" Paroles, paroles... moi j'ai ça m'a surtout ouvert l'appétit". Photo Sandra Tilche.
 » Paroles, paroles… moi, ça m’a surtout ouvert l’appétit » (photo Sandra Tilche).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.